L'Avancée Ardente

Bienvenue sur le Forum de L'Avancée Ardente, Guilde concernant la Légion Ardente et son influence sur Draenor.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation d'Efenrios (EDIT le 29/05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Efenrios
Administrateur
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 20
Localisation : Vers Marseille

MessageSujet: Présentation d'Efenrios (EDIT le 29/05)   Mer 27 Mai - 23:09

Bonsoir tout le monde (oui j'écris tard, très tard),

Alors ceci est ma première présentation Rôle-Play, j'espère qu'elle vous plaira.

Chapitre 1: Azeroth.



Je m'appelais Efenris, j'étais autrefois un Tauren Druide ne vivant que pour protéger Azeroth de tout mal.
J'usais de magie afin de soigner maux et blessures de mes compagnons, j'étais leur ami et confident.
Je m'évertuais à ce que mon monde tourne rond.
Mais je connaissais beaucoup de déchirures: nombres de mes compagnons ont perdus la vie au combat sans que je ne puisse rien faire: leurs corps étaient réduits en cendres par nos ennemis.
Alors j'avais décidé de vivre seul, loin de tout, et d'y renfermer mon âme, et mon coeur.

Jusqu'à ce que je fis une connaissance fort appréciable qui me rappela les joies de vivre en communauté, alors je le suivais dans ses aventures.
Nous avions vécu nombres d'aventures, détruits nombres d'adversaires et sauva Azeroth sans compter.
Mais un jour, alors que nous avions vaincu le Roi-Liche, il changea, comme pris d'une corruption mentale, il me reprocha tout les mots de la Terre, ce qui me brisa le cœur, je ne pouvais même plus respirer pendant quelques secondes, puis il partit en empruntant un portail démoniaque qu'il referma derrière lui, pour être sûr que je ne puisse pas le suivre me laissant sur place.
Étant grandement affaibli par mes blessures et ces dires, je resta un moment, seul au sommet de la Citadelle de la Couronne de Glace pendant plusieurs heures, sans bouger.

"Nous sommes les Gardiens de l'Équilibre. Maintenant et à jamais" - Malfurion Hurlorage

Chapitre 2: La Chute.



Alors que je récupérais du combat acharné, je ressentit comme un glissement qui me fit perdre pied un fraction de seconde, puis je vis le ciel virer au violet crépusculaire, je compris ce que cela signifiait: les barrières entre les dimensions s'étaient affaiblit.
Alors je fut pris d'un fulgurant mal de crâne suivi d'une gravité accrue qui me força à me mettre à genoux, puis tout cessa quelques secondes après.
Pensant que j'avais tout simplement halluciné, je me dirigea, bien lentement il faut l'admettre, vers la rune me permettant de sortir de cet endroit.
Mais je me rendit compte que Tirion Fordring avait subitement disparu, et j'entendit un homme crier "FEU !"; je fus pris d'effroi en sentant la Citadelle trembler sous les coups de ces projectiles de siège.
Je me précipita sur la rune aussi vite que j'ai pu, je l'atteignit, l'activa et je me suis retrouvé aux Flèches Supérieures, en espérant que la structure tienne le temps que je sorte de cet enfer.

Hélas non, le Trône de Glace s'effondra sur les étages inférieures: un morceau se heurta sur la passerelle que je venait d'emprunter et je tomba, en voyant le reste du trône broyer l'étage auquel j'étais, je tombais, impuissant et sans recours; je mourus la tête fendue sur du métal à l'arrivée et le corps réduits en miettes par la chute.
Et pourtant, je sentis un liquide chaud emprunter cette blessure profonde qui donnais directement à mon cerveau et rejoindre mon système sanguin.
Lorsque ce sang corrompu eut fini de chasser mon propre sang de mon propre corps, mon cœur se remit à battre, et mon corps s'anima par la suite.
Et comme mon corps, mon esprit s'en retrouva corrompu, torturé, mais ce n'est pas tout.
Ce gangresang a réussi à amplifier et à rendre incontrôlable un sentiment que j'arrivais à canaliser jusqu'à ma mort: la vengeance.
En mourant, la force qui me permit de ne pas sombrer dans la folie meurtrière disparut; lorsque je m'en rendit compte, mon corps laissa pousser un cri aussi puissant que les décombres de la Citadelle en tremblait jusqu'à ce qu'une tempête de gangrefeu jaillisse de mon corps et ce qui restait de la demeure du Roi-Liche ne devenu que cendres.

"C'est la fin de votre voyage, mes amis. Prisonniers et gelés sur le toit du monde. La mort seule chantera la complainte de votre triste fin!" - Mal'Ganis

Chapitre 3: L'Esprit est une arme.



Lors de la déflagration, je vit le groupe responsable de ma mort: la Croisade Écarlate.
Ils usèrent de projectiles sacrés pour tenter de détruire jusqu'à l'essence même de Ner'zhul, je ne sais même pas aujourd'hui si cela a fonctionné mais une chose est sûr: leur existence devait prendre fin.
Ayant perdu tout mon équipement lors de la déflagration (oui j'suis à poil), j'eu recourt à des écoles de magie qui m'étaient encore inconnues: L'Ombre (démoniaque et de l'anti-lumière) et le Gangrefeu. En cet instant, je n'avait besoin que de deux choses: une arme et du gangrefeu; mon vœu fut exaucé: j'usa de rapidité et de brutalité afin de tous les massacrer les uns après les autres.
Lorsqu'il moururent tous sous mes coups, mon cœur n'étant pas étanché, je changea mon corps en projectile, mon corps s'élança dans les airs et se diridea vers le Port de l'Assaut Écarlate.
Ma rage se changea en vitesse et en puissance gangrenée pure de manière exponentielle, jusqu'à l'impact.
Toutes les infrastructures humaines furent soufflées et les humains ? Désintégrés.
Je vis cet expérience comme une libération: le fait de pouvoir laisser libre cours à plus de plusieurs années de haine et de colère refoulé me donnait, et me donnera toujours, un sentiment des plus... jouissif.
Ma puissance druidique me quitta depuis ma "gangre-conversion"; mais qu'importe, puis que maintenant j'ai à ma disposition la puissance nécessaire pour laisser libre cours à ce que je veux vraiment: n'apporter que mort et destruction.
Plus tard, j'entendit à mon sujet qu'un témoin aurait survécu à l'impact (sûrement loin du camp lors de l'impact) et m'aurait vu, décrivant un Tauren sortir de ce qui n'était qu'un cratère; toujours selon sa description, je portais un équipement écarlate, avec du gangrefeu s'en échapper de part et d'autre, semblable au cratère derrière moi, une faux aussi grande que mon corps voir plus dans mon dos, et surtout, des yeux d'un vert ardent.

"Un seul but nous anime, la Vengeance" - Darion Mograine

Le Chapitre 4, relatant mon entrée dans l'Avancée Ardente ne tardera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avancee-ardente.forumactif.org
 
Présentation d'Efenrios (EDIT le 29/05)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de certaines personnes !
» Présentation de la guilde sur JoL.
» Message de présentation & de recrutement
» [Blog] Présentation de Ackross (perso R.P.G)
» Présentation des perso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avancée Ardente :: Présentation des Personnages-
Sauter vers: